Le cabinet SIM-AFRIQUE a animé quatre (4) ateliers de formation sur le thème : plaidoyer et lobbying au profit des responsables des organisations de chaînes de valeurs agricoles fruits et légumes. Cette mission de formation a été sollicitée par le GIZ-Togo sur le Programme de Développement Rural et d’Agriculture (ProDRA), financé par le Gouvernement Allemand dans le cadre de la coopération entre le Togo et l’Allemagne, et le ProCAT (Projet de promotion de la filière d’Ananas). Ce projet est financé par l’Union Européenne et l’Allemagne.
Les ateliers de formation ont eu lieu à Lomé du 28 février au 02 Mars 2022, à Badou du 03 au 05 mars 2022, à Kpalimé du 09 au 11 mars 2022 et à Kara du 14 au 16 mars 2022. Les ateliers de Lomé et de Badou ont été financés sur le ProDRA et ceux de Kpalimé et de Kara sur le ProCAT. L’objectif principal de tous les ateliers est d’outiller les acteurs des chaînes de valeurs agricoles fruits et légumes sur les techniques de plaidoyer, de lobbying, de négociation, de processus, et d’une politique d’analyse incluant la mise à disposition d’arguments clé touchant la défense de leurs intérêts en lien avec la feuille de route 2020-2025 du gouvernement togolais et le suivi de sa mise en œuvre.
Au total, une centaine de personnes ont été formées par le Consultant Monsieur AGBOVE Edoh, Directeur du cabinet SIM-AFRIQUE, assisté de Monsieur KARABOU Manglewe.
Les consultants du cabinet SIM-AFRIQUE ont entretenu les participants sur les concepts de plaidoyer et de lobbying. Le processus de plaidoyer est décliné en six (6) phases à savoir : l’évaluation de la situation, la fixation des buts, l’élaboration d’une stratégie d’influence, la planification des activités, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation. Au regard des résultats de l’évaluation de la formation à la fin de chaque atelier, il ressort que les participants ont bien maîtrisé les modules de formation. Les participants ont clairement signifié que ladite formation répondait parfaitement à leurs besoins et qu’ils en feront bon usage pour pouvoir défendre leurs intérêts et par ricochet créer les conditions d’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.